Partenaires

CNRS
Logo tutelle



Accueil du site > Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF-2012) > Présentation scientifique

Présentation scientifique

Intérêt scientifique

Le troisième Congrès Mondial de Linguistique Française est organisé par l’Institut de Linguistique Française (ILF), Fédération de Recherche du CNRS (FR 2393) qui est sous la tutelle de cet organisme et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’ILF regroupe dix-sept laboratoires de recherche, qui sont les co-organisateurs de ce congrès en partenariat avec de nombreuses associations nationales et internationales. Une telle organisation, conjointement prise en charge par dix-sept unités de recherche, est exceptionnelle par son ampleur et la volonté de partenariat scientifique qu’elle révèle.

Le premier Congrès Mondial a été organisé à Paris par l’ILF en 2008, le deuxième à La Nouvelle-Orléans. Chacun de ces deux congrès a attiré plus de 300 participants et les résultats ont fait l’objet d’une publication en ligne immédiate accompagnée par un volume de résumés et un CD-ROM d’actes.

Le champ de la linguistique française au plan international est foisonnant, protéiforme et extrêmement productif. L’organisation d’un congrès mondial doit se donner pour objectif de regrouper, faire connaître et diffuser ces recherches. C’est dire que ce congrès est organisé sans aucun privilège d’école ou d’orientation et sans exclusive théorique ou conceptuelle quelle qu’elle soit. Chaque domaine ou sous-domaine, chaque type d’objet, chaque type de questionnement et chaque problématique portant sur le français peuvent y trouver leur place.

Dans le même ordre d’idées, la dimension internationale et l’accueil des linguistes francisants du monde entier retiennent toute l’attention nécessaire.

Le CMLF est organisé en sessions thématiques et en sessions plénières telles que précisées ci-dessous.

Les sessions thématiques soulignent le fait que la linguistique française n’est pas limitée à tel ou tel domaine érigé en modèle pour les autres sous-disciplines du champ. Treize thématiques ont été retenues, qui permettent de balayer la plus grande partie du champ scientifique : (1) Diachronie, histoire de la langue, (2) Didactique et enseignement du français langue maternelle, français langue seconde, (3) Discours, pragmatique et interaction, (4) Histoire, épistémologie, réflexivité, (5) Lexique(s), (6) Linguistique du texte et de l’écrit, stylistique, (7) Morphologie, (8) Phonétique, phonologie et interfaces, (9) Psycholinguistique et acquisition, (10) Sémantique, (11) Sociolinguistique et écologie des langues, (12) Syntaxe, (13) Traitement automatique des langues. A ces treize sessions thématiques a été ajoutée une quatorzième session « pluri-thématique », laissant ouverte la possibilité de travailler dans plusieurs domaines, voire en marge des territoires disciplinaires traditionnels.

Chaque thématique est pilotée par un Président et coordonnée par un Vice-président (membre du Comité directeur de l’ILF, ou bien choisi par ce comité). Les comités scientifiques comportent une proportion équilibrée de spécialistes français et étrangers. Un soin particulier a été accordé à la sélection des comités afin de s’assurer qu’ils présenteraient les plus grandes garanties scientifiques pour le succès du congrès. On trouve donc dans chaque comité des linguistes connu(e)s mondialement pour leur contribution au domaine. Le rôle de ces comités sera de sélectionner les propositions de communications.

Les soumissions se feront sous la forme de brefs articles de 10 à 15 pages. Chaque session thématique sera conclue par une table ronde qui présentera une synthèse des travaux.

Toutes les communications (y compris les conférences plénières) seront publiées sous la forme d’un article de 10 à 20 pages dans les actes du congrès (sous forme de CD ROM accompagnant un livret des titres et des résumés des communications) et maintenues sous forme électronique sur le site du CMLF. L’archive électronique restera accessible après le congrès.