Partenaires

CNRS
Logo tutelle



Accueil du site > Congrès mondial de linguistique française (CMLF-2008) > Thématiques > Histoire, épistémologie, réflexivité

Histoire, épistémologie, réflexivité

Coordonnateur : Franck NEVEU (Université de Caen & CRISCO)

Comité scientifique

- Sylvain AUROUX (Président, HTL) ;
- Pierre SWIGGERS (Vice-Président - Katholieke Universiteit Leuven) ;
- Franck NEVEU (Coordonnateur, Université de Caen & CRISCO)
- Jürgen TRABANT (Freie Universität, Berlin) ;
- Michele PRANDI (Université de Bologne) ;
- Christian PUECH(Université Paris III & HTL) ;
- Bernard COLOMBAT (Université Paris VII & HTL).

L’histoire et l’épistémologie de la science linguistique ont connu au cours des dernières décennies un développement considérable, témoignant en cela de la nécessité cruciale pour les linguistes de s’interroger sur les objets, les orientations, le langage, les frontières et l’historicité de leur domaine de recherche. La section « Histoire, Épistémologie, Réflexivité » du Congrès se donne pour objectif d’établir un état des lieux de cet ensemble de problématiques. Pour ce faire, elle souhaite susciter des propositions de communication orientées, notamment, vers les questions suivantes :

- la grammatisation et l’histoire du français ;

- la linguistique française comme linguistique du français ou comme théorisation française des langues ; les modélisations et les pratiques de recherche en linguistique française ; la notion de « tradition » en linguistique ; la « tradition grammaticale française » ; la notion de « linguistique nationale » ;

- l’histoire des théories des langues et du langage comme composante de la réflexivité linguistique ; la notion d’« école linguistique » ;

- la terminologie et la terminographie linguistiques ;

- l’histoire du métalangage français ; l’historicité de la linguistique française ; les fondements et les objectifs de l’historiographie en linguistique française ; la constitution et l’emploi des bases de données textuelles en histoire de la linguistique ; l’édition de textes grammaticaux anciens ; l’usage des corpus en terminographie linguistique ; l’exploitation scientifique des premiers outils linguistiques français ;

- l’interface science du langage/philosophie du langage ; le tournant philosophique de la linguistique ; la philosophie de la linguistique, etc.